Vous avez dit "Gauche Moderne" ?

Publié le par kandidatür

Club-priv--.gifa
Jean-Marie Bockel est un homme extraordinaire : après avoir passé la moitié de sa vie à tenter de convaincre les militants socialistes qu'il n'était pas de droite, le voilà obligé aujourd'hui de convaincre les électeurs de droite... qu'il est toujours à gauche ! Alors, pour être plus crédible dans son rôle d'homme d'Etat au-dessus des partis et dévoué à la cause, le petit père Bockel n'a rien trouvé de mieux que de monter un club. Le "club", c'est un truc super à la mode qui marche toujours chez les politiques qui ont envie de faire carrière. Vous trouvez un nom qui donne l'impression que vous réfléchissez vachement et que vous allez changer le monde, vous réunissez quelques amis à dîner une fois par mois dans un grand resto parisien, vous ouvrez un site internet avec des photos de vous et quelques bonnes citations, puis vous organisez une fois l'an une grande rencontre autour d'un cocktail avec pleins de journalistes invités. Bref, feu camarade Bockel l'a compris : sans "club" il est foutu. Alors voilà, son club s'appelle "Gauche moderne" (pour une gauche décomplexée, sarkozyste donc) et, à défaut de compter beaucoup d'amis, possède au moins  déjà son propre site internet. Le seul problème, c'est que la mise en page est pathétique et aussi sexy qu'un clip de Jean-François Morel. Surtout, ce club n'a rien fait depuis le 6 décembre 2006, sans doute trop occupé à cirer les pompes de Sarkozy. En plus, comme l'explique le site politique.net, Jean-Marie s'est contenté de recycler une vielle usine à gaz socialiste : "En réalité, Jean-Marie Bockel n'a pas créé cette semaine un nouveau parti politique. Il s'agissait en fait de la transformation de son club "Gauche moderne" en parti politique. Ce club existe depuis 2001 et regroupait des hommes de gauche, tendance sociale-libérale. Mais à l'époque de la création de "Gauche moderne", Jean-Marie Bockel était encore membre du Parti Socialiste." On se dit que Bockel aurait mieux fait de prendre exemple sur son collègue Eric Besson, un homme qui sait trahir élégamment et qui, lui, tient régulièrement à jour son nouveau club qui va changer le monde !

Publié dans Analyse

Commenter cet article

La Vrai Gauche 13/01/2008 14:40

Bonjour, Nous venons de découvrir ce parti ou plutôt ce groupuscule très récemment. Depuis on enquête un peu et débattons avec un de ses membres, alias Cédric26 (sur blog4ever). Nous avons découvert que nombre des signataires du "manifeste pour une gauche moderne" sont toujours au PS et sont présent sur des listes en tant que militant PS. En réalité, ce qui nous dérange dans ce parti, c'est la manipulation des gens, tant des signataires que des futurs électeurs. Avec l'étiquette "Gauche Moderne", ils jouent bien évidement sur l'équivoque et se cache d'être sarkozistes tout en l'affichant clairement dans leur discours... Ce double langage nous dérange profondément.A bientôt