Jacques Chirac n'entre pas au Conseil Constitutionnel pour "beurrer des sandwichs"

Publié le par kandidatür

Jacques Chirac, l'ancien pote de Sarkozy avant que ce dernier ne le trahisse après avoir flirté avec sa fille, rejoint aujourd'hui la table du Conseil Constitutionnel, présidée par Jean-Louis Debré, son ami de toujours par ailleurs lui aussi ennemi juré de Nicolas Sarkozy. L'ancien chef d'Etat s'assiera donc aux côtés de Valéry Giscard d'Estaing*, son ancien allié qui le nomma premier ministre avant que ne s'engage entre eux une véritable guerre civile qui amènera le premier à faire voter contre le second au deuxième tour des présidentielles de 1981. Ce même Valéry Giscard d'Estaing qui a depuis retourné sa veste pour soutenir ouvertement Nicolas Sarkozy dans le combat fratricide engagé entre ce dernier et son ex mentor Jacques Chirac, sans pour autant se facher avec Jean-Louis Debré... Et il paraît que l'on appelle ça le "Conseil des Sages" ! Comme disait Audiard dans les Tontons Flingueurs : pas sûr que Chirac soit entré au Conseil juste "pour beurrer des sandwichs"...

* Pour la petite histoire, cette lettre imaginaire de Giscard à Chirac à été publiée pendant l'été 1995 dans le cadre d'une série de lettres politiques fictives diffusées dans les Echos. Signées du pseudonyme "Mazarin", on apprendra finalement en 2004 que ces lettres étaient en fait l'oeuvre de Sarkozy lui-même...

Publié dans Films

Commenter cet article