Azouz Begag se voit déjà en haut de l'affiche

Publié le par kandidatür

Sur son blog, le correspondant du Nouvel Obs à Lyon, Robert Marmoz, s'interroge : "Azouz Begag, animal politique ou bête de scène ?". Candidat déclaré pour conquérir la mairie de Lyon l'ancien ministre de l'intégration qui a failli se faire casser la gueule par Sarkozy nous fait en effet, à chacun de ses meetings (cf. la vidéo ci-dessus), un grand numéro d'acteur. Le coeur sur le main, Azouz sait prendre la posture du clown triste à la Boujenah quand il le faut. Il sait aussi faire rire la salle avec ses saillies à la Smaïn quand il parle de "sa carte d'identité MODEM et de son test d'ADN au MODEM". Il sait également travailler ses effets et buter sur les mots à la Jamel Debbouze lorsqu'il s'agit de prendre la posture de la victime vis-à-vis de ses concurrents. Il sait enfin manier l'ironie et le cynisme à la Guy Bedos lorsqu'il s'attaque au thème de l'intégration au sein du parti socialiste et qu'il s'en prend à notre copine Najat... Vas-y Azouz, continue ton show, ne t'arrête surtout pas ! Si tu perds aux élections, tu pourras toujours te consoler en reprenant le rôle de Bourvil dans le Corniaud avec cette réplique restée célèbre : "C'est pas grave ! Vous en avez de bonnes ! Qu'est-ce que je vais devenir moi ?"... Eh bien... simple comique-troupier à L'Ane Rouge !

Publié dans News

Commenter cet article