Rachida Dati n'a pas peur d'affronter les émeutiers du VIIè arrondissement de Paris !

Publié le par kandidatür

Rachida.jpg

Pendant que Nicolas Sarkozy et Rachida Dati se font de petites chinoiseries entre deux ventes de centrales nucléaires aux Chinois, les journalistes en herbe du Bondy Blog publient aujourd'hui en ligne une longue interview de la Garde des Sceaux. Cette dernière les a reçus la semaine dernière, juste avant de s'envoler pour le Pays des droits de l'homme du soleil levant simplement vêtue "d'une robe noire de princesse", nous rapportent dans leur introduction les Bondy blogueurs, apparemment sous le charme avant même de poser leur première question. Vous nous connaissez, nous n'aimons pas être méchants chez Kandidatür, mais là les petits gars de Bondy poussent le bouchon un peu loin. Dans le genre interview lèche-bottes, on n'a rarement vu mieux... sauf peut-être Mme Borloo interrogeant M. Schönberg au JT de 20h, c'est dire !
Chaque question est une perche tendue à la Garde des Sceaux qui en profite pour nous jouer le rôle de la pauvre victime avec des réponses du style : "
Le fait d’avoir évoqué un faux diplôme dans mon curriculum vitae est absolument choquant, parce qu’il n’y a aucun faux diplôme dans mon parcours. C’est vouloir entacher un parcours républicain. S’agissant de mes frères, nous ne sommes pas dans une société de responsabilité collective. Je n’ai pas à m’épancher là-dessus. Ce que je subis par rapport à ces questions, je crois qu’on ne l’aurait fait subir à aucun de mes prédécesseurs." Et quand elle ne joue pas la victime, elle se la joue pasionaria. On retiendra en particulier cette fabuleuse réplique à la question très insolente sur sa candidature Ô combien courageuse à la mairie du VIIème arrondissement de Paris : "Je trouve qu’affronter le suffrage universel est une très bonne chose. J’aime être au contact du terrain."
C'est sûr, côté "terrain", le VIIè arrondissement de Paris c'est presque aussi chaud que les quartiers nords de Neuilly-sur-Seine...
On frissonne déjà en imaginant la campagne de "terrain" entre l'hôtel Matignon, le Palais Bourbon, l'avenue de Breteuil et le Boulevard de la Tour-Maubourg !


Publié dans Coup de gueule

Commenter cet article