Pauvre Catherine...

Publié le par kandidatür

Ce devait être LE buzz de la campagne présidentielle, un effet médiatique exceptionnel, un coup de semonce pour secouer la politique. Catherine Médicis [sans DE], candidate à l'élection présidentielle, espérait faire jaser les rédactions et le microcosme politique en dissimulant son identité sous un pseudo jusqu'au 5 janvier 2007. "En ces temps de règlements de comptes et de dézinguages généralisés, quiconque affiche aujourd’hui son engagement au plus haut niveau, est mort avant d’avoir bougé. Le pseudonyme fait partie, dans une période critique, des armes de survie", se justifiait d'ailleurs la candidate mystère sur son site. La sortie de son livre le 28 avril 2006 devait être un phénomène, le clou du spectacle en quelque sorte...
Au lieu de ça, son bouquin a fait un flop retentissant, son site ne vaut pas un kopeck et il n'attire plus que les égarés du web. Personne n'en a rien à cirer de connaître sa véritable identité et sa candidature n'intéresse même plus Sainte Rita. Bref, tout le monde s'en fout ! Dommage, on aimait bien André Bercoff...

Publié dans Cyber-ragots

Commenter cet article