François Bayrou ou l'éloge de la ringardocratie

Publié le par kandidatür

Un meeting de François Bayrou, ça peut ressembler à un rassemblement d'anciens combattants de l'Indochine, à une fin de repas trop arrosée chez les cadres de Bouygues, à une pause apéro entre deux parties de pétanques ou à un congrès de producteurs de haricots secs des Pyrénées. On n'invente rien. On a juste jeté un oeil à la vidéo mise en ligne par des potes du berger de la politique, commentée par les bloggers de The Benito Report. Ca se passe à Dijon, et il y a Jean Lassalle qui fait son show. Ca sent le dessous de bras transpirant et le gros rouge. C'est sans doute ce mélange de références au terroir et de vacuité idéologique teinté de quatrième république déliquescente qui plait aux bobos. On se demande quand même ce que Quitterie Delmas est allée faire dans cette galère.

Publié dans Coup de gueule

Commenter cet article

Fred 06/03/2007 14:01

c'est une habitude de l'UDF de tourner avec la caméra tordue ? Ni horizontal, ni vertical, mais toujours au centre, c'est ça  ???

arnaud 05/03/2007 20:33

J'ai ouvert un blog politique sur http://desirsdavenir86000.over-blog.net alors venez le voir et dite ce que vous en penser dans les commentaires pour que je l'ameliore, merci d'avance!!!!

jps 05/03/2007 11:22

Bayrou est un mystificateur. Il n’est pas de gauche, il a fait voter à l’unanimité des parlementaires européennes issue de l’UDF la directive Bolkestein.
S’il est sincèrement rassembleur pourquoi ne l’a t-il pas fait avant ? Pourquoi ce positionnement avant les élections ? Pourquoi ne parvient-il pas à conserver les ténors de son parti ?
Bayrou se prend pour le Chevalier blanc de la politique, alors qu’il a soutenu officiellement Juppé lors de son retour en septembre et justifié l'élection partielle de Bordeaux, (29/08/06) vrai déni de démocratie le retour en politique d’individu qui a été condamné
Bayrou est un imposteur. En caressant les enseignants dans le sens du poil, par des méthodes démagogiques. Il compte sur l’amnésie des enseignants. Le 24 janvier 1994, Bayrou était Ministre de l'Education Nationale, un million de Français manifestent pour défendre l'école laïque. Bayrou me semble être un catholique archaïque (Lanza del Vasto).
Bayrou a un beau discours de critiques faciles, mais il reste très décevant sur les solutions concrètes et sur les moyens institutionnels d'y parvenir. La preuve ci-après :
Bayrou propose la possibilité pour les entreprises de créer deux emplois sans charge ce qui va créer un effet de seuil et qu’est ce qui peut empêcher un patron de changer d'employé si celui-ci est en CNE ?
Bayrou n’est pas honnête ; Dans l’émission de TFI " J'ai une question à vous poser. " il a prétendu dans la même émission que personne ne parlait de la dette. Pourtant Ségolène a abordé dans son discours de Villepinte justement par la dette et les remèdes qu’elle entend y apporter. Bayrou parle de réduction de la dette alors qu’il a voté les lois de finances à l’exception de la dernière comme par hasard à l’approche des élections présidentielles. Bayrou suggère " l’inscription dans la Constitution de l’interdiction de présenter un budget en déficit de fonctionnement ".Celui qui connaît un peu les finances publiques comprends que cette proposition est une ineptie. En effet, une loi de finances initiale peut ne pas faire apparaître de déficit, alors que in finé les dépenses auront explosé ou/et les recettes n’auront pas atteint le montant escompté. Bayrou écrit sur son site " il faut que nous diminuions ce déficit de près de moitié les trois premières années - donc de 20 milliards par an - pour stabiliser durablement la dette […] Il faut faire ces économies, baisser la dépense publique, " affirme t-il. Il a raison mais il se garde bien de dire comment . Pour trois raisons essentielles.
La première c’est qu’il n’a pas de programme que des propositions et donc aucune cohérence
La seconde : S’il indique les ministères qui seraient concernés il se couperait d’une partie de son électorat N’envisage t-il pas de faire des coupes sombres à l’Education nationale qui est les plus bugétivore ? L'électeur a besoin non d'imprécations de toutes sortes, touchantes du reste dans ses accents romanesques et empreints de rébellion, mais de propositions concrètes.
La troisième : Une telle diminution est impossible car les coupes drastiques provoqueraient un tollé, des émeutes et la paralysie du pays.
Ségolène propose de réduire la dette publique de 64,6 % à 60% en 2012 et elle explique comment : Sur la différentielle entre l’évolution des recettes : 2,5 % et l’évolution de la dépense publique en volume : 1,8 % qu’elle contraindra à respecter, par l’instauration d’une éco taxe, par un prélèvement sur les 65 milliards de cadeaux faits aux entreprises notamment à celle qui ont délocalisé par des gains d’efficacité seront également réalisées sur la formation professionnelle et par des économies sur les effets d’aubaine et les subventions inutiles seront réalisées à hauteur de 5 milliards d’euros.
S’il est vrai que certains socialistes voteront Bayrou (les spartacus ?) et je pense qu’il y en aura très peu, alors ce comportement est révélateur de leur conception de la démocratie. Ces palinodies prouvent qu’ils n'admettent pas le vote des militants en faveur de Ségolène et se justifient sous des prétextes divers et fallacieux. De tels agissements démontrent qu’ils ne sont pas démocrates car ils n’admettent pas le verdict des urnes. Les vrais électeurs de gauche ne sont pas des girouettes mais ont des convictions. C'est si difficile à assumer, je vote Bayrou donc je suis pour la droite ? cette désaffection s’explique également par le fait que Ségolène a remis en cause les dogmes du PS. Elle a le mérite de secouer les frontières, en abordant les sujets qui étaient classé à droite et dont pourtant les Français souffrent parfois dans leur quotidien. Elle a repris à son compte les problèmes de sécurité et afin de lutter contre le sentiment d’impunité, elle préconise une punition à la première incartade.
Bayrou est un illusionniste. S’il est élu, indubitablement, le parti de Bayrou ne pourra pas avoir la majorité, même relative, au Parlement, que ce soit au sénat ou à l’assemblée nationale (ses prétendants n’auront pas une assise locale suffisante), dés lors la gestion sera impossible. Il tente de nous faire croire qu’il pourra passer de 29 députés actuellement à plus de 250 ... C'est le mythe de la multiplication des pains... F. Bayrou sera la marionnette soit de l’UMP, soit au fil d’alliances, aussi incertaines que circonstancielles, d’un autre parti.
F.Bayrou ne pourra donc pas appliquer son programme et l’instabilité institutionnelle (certains tireront à hue et d’autres à dia, vers la gauche ou vers la droite) qui résultera de cette situation, sera préjudiciable à la France et aux Français. Le syndrome italien que vient de connaître Prodi et qui peut se renouveler
http://poly-tics.over-blog.com/